Retour

Dioxine : aide am閞icaine ?d閏ontaminer l抋閞oport de D?Nang (12/02/07)

Dioxine : aide américaine à décontaminer l’aéroport de Dà Nang



Les États-Unis étaient prêts à coopérer avec le Vietnam dans la question de la dioxine et les études sur ses conséquences, a déclaré le 9 février à Hanoi l'ambassadeur américain au Vietnam, Michael W. Marine.

"Le gouvernement américain accordera une somme de 400.000 dollars pour mener des études sur la décontamination de l'aéroport de Dà Nang", a annoncé l'ambassadeur américain. Cette assistance technique fait partie du total d'un million de dollars contribué par les gouvernements vietnamiens, américains, le Fonds Ford et certaines autres organisations au projet de détoxication de l'aéroport de Dà Nang, l'un des 3 "points chauds", avec Biên Hoà et Phu Cat (province de Dông Nai). Dans l'immédiat, il faut des mesures concrètes pour minimiser l'expansion du toxique et assainir l'environnement de cette région.

En rencontrant le 9 février à Hanoi la presse nationale et étrangère, l'ambassadeur Michael W. Marine a déclaré que son gouvernement "a compris" les inquiétudes du gouvernement et du peuple vietnamiens au sujet des dangers de la dioxine sur l'environnement et la santé humaine.

Le gouvernement américain "devra continuer d'assister son homologue vietnamien" dans les recherches des conséquences de la dioxine sur la santé humaine. La clé maintenant "est d'obtenir des recherches et analyses aux normes internationales" reconnues par les 2 parties, selon le diplomate.

Encore des obstacles
Selon l'ambassadeur américain, le rapport entre la dioxine et la malformation du corps constitue "un problème discutable". Les États-Unis conservent l'opinion qu'il n'y a pas encore de preuves concrètes prouvant que la dioxine entraîne la malformation humaine. Cependant, un paradoxe, les anciens combattants américains, touchés par la dioxine pendant la guerre au Vietnam, bénéficient d'allocations sanitaires.

Questionné sur la raison pour laquelle les États-Unis ne prennent pas totalement en charge les dépenses de décontamination au Vietnam, Michael W. Marine a fait savoir qu'il s'agissait "d'un casse-tête" pour les 2 gouvernements depuis des années. Cependant, depuis 2001, ce problème a connu une amélioration. Les États-Unis ont collaboré étroitement avec les ministères vietnamiens de la Défense, des Sciences et des Technologies, et des services compétents, notamment dans l'analyse environnementale des zones contaminées, l'assistance technique pour la décontamination, etc. Les États-Unis avaient dépensé près de 2 millions de dollars à la consultation technique, a ajouté l'ambassadeur américain.

Lors de cette rencontre avec la presse, le docteur Lê Kê Son, un responsable du Comité national de pilotage sur le règlement des conséquences des produits chimiques toxiques utilisés par les États-Unis pendant la guerre au Vietnam, a estimé que les relations vietnamo-américaines s'amélioraient de plus en plus. Cependant, dans le domaine concernant la dioxine, la coopération "reste modeste".

Il a souligné : "Nous avons des documents sur la dioxine répandue par l'armée américaine pendant la guerre et leur conséquences sur la santé des Vietnamiens grâce à différentes sources". Une étude du groupe de recherches Stellman (l'Université de Columbia, États-Unis) a indiqué que le volume de dioxine utilisé au Vietnam par l'armée américaine entre 1961 et 1971 était d'environ 100 millions de litres, contre 70 millions annoncés auparavant.

Selon les prévisions, il nécessite au moins 50 millions de dollars pour décontaminer Dà Nang, Biên Hoà et Phu Cat. Le montant destiné aux victimes devrait être beaucoup supérieur. Le ministère vietnamien de la Défense avait demandé aux États-Unis de fournir des plans concrets des sites susceptibles de contenir de la dioxine. "Il ne s'agit pas d’une question trop sensible pour la partie américaine", a fait remarquer M. Son. Et d'espérer que le département américain de la Défense aurait des réponses plus concrètes aux demandes du Vietnam.

La Cour d'appel américaine pour le procès des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine contre les compagnies de fabrication chimique des États-Unis devrait organiser une audition le 18 ou 19 juin prochain, selon l'avocat Constantine Kokkoris, chargé des parties civiles. Ce dernier espère apporter gain de cause aux victimes vietnamiennes dont la plainte avait été rejetée en 2005 par le tribunal de première instance.

Du 7 février au 16 juillet, à New York, le photographe japonais Goro Nakamura organise une exposition sur le thème de l'agent orange/dioxine. Le film Dernier fantôme de la guerre serait prochainement projeté dans l'Est des États-Unis.

Bùi Phuong/CVN
(12/02/07)



http://lecourrier.vnagency.com.vn/defaul...


DecorCollection歐洲傢俬| 傢俬/家俬/家私| 意大利傢俬/實木傢俬| 梳化| 意大利梳化/歐洲梳化| 餐桌/餐枱/餐檯| 餐椅| 電視櫃| 衣櫃| 床架| 茶几

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封 數碼印刷

QR code scanner| inventory management system| labelling| Kiosk| warehouse management|

邮件营销| Email Marketing| 電郵推廣| edm营销| 邮件群发软件| edm| 营销软件| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| SMS

Tomtop| Online shop| Online Einkaufen

地產代理/物業投資| 租辦公室/租寫字樓| 地產新聞| 甲級寫字樓/頂手| Grade A Office| Commercial Building / Office building| Hong Kong Office Rental| Rent Office| Office for lease / office leasing| Office for sale| Office relocation

香港甲級寫字樓出租

中環中心| 合和中心| 新文華中心| 力寶中心| 禮頓中心| Jardine House| Admiralty Centre| 港威大廈| One Island East| 創紀之城| 太子大廈| 怡和大廈| 康宏廣場| 萬宜大廈| 胡忠大廈| 信德中心| 北京道1號| One Kowloon| The Center| World Wide House

| 國際小學| 英國學校| International schools hong kong| 香港國際學校| Wycombe Abbey| 香港威雅學校| school day| boarding school Hong Kong| 香港威雅國際學校| Wycombe Abbey School

Addmotor Electric Bike| Electric bike shop / electric bicycle shop| Electric bike review| Electric trike| Fat tire electric bike| Best electric bike| Electric bicycle| E bike| Electric bikes for sale| Folding electric bike| Electric mountain bike| Electric tricycle| Mid drive electric bike Juiced Bikes Pedego Rad-Power