Retour

Ottawa lance une étude sur l'utilisation de l'agent orange...

Ottawa lance une étude sur l'utilisation de l'agent orange à la base militaire de Gagetown.
L'ancien ministre provincial de l'Environnement Vaughn Blaney agira comme médiateur entre les Forces canadiennes et la population de Gagetown. M. Blaney a comparé la relation entre la base militaire et la population à un mariage qui connaît des moments difficiles.

À la fin du mois de juin dernier, la colère et l'inquiétude des voisins de la base ont éclaté au grand jour. Les gens affirmaient avoir été des cobayes lorsque les militaires arrosaient les environs de la base avec de puissants défoliants contenant des produits toxiques, dans les années 1950 et 1960.

Parmi ces défoliants, se trouvaient notamment de l'agent pourpre et de l'agent orange. Les Américains ont utilisé ce dernier produit par la suite dans les jungles du Vietnam.

Le solliciteur général du Canada et député de Fredericton, Andy Scott, a déclaré qu'il espère que les gens entendront la vérité, quelle qu'elle soit. Par contre, Earl Graves, un ancien militaire, se demande si ses confrères seront toujours là pour entendre les réponses au moment de la publication du rapport.

Le nouveau médiateur espère pouvoir présenter un rapport intérimaire d'ici 9 à 12 mois. M. Blaney a ajouté qu'il souhaite que le gouvernement fédéral fasse de bons choix. Il croit que son groupe de travail pourra influencer ses décisions.

Le député provincial Jody Carr poussait le gouvernement fédéral à agir. Selon lui, l'annonce de l'étude est prometteuse à première vue.

Les gens de Gagetown semblent prêts à donner une chance à M. Blaney. Ce dernier sait toutefois que leur patience a des limites. M. Blaney devra faire vite pour éviter que tout ceci ne soit pas seulement un exercice de relations publiques.



http://www.radio-canada.ca/regions/atlan...