Retour

Le public américain s'inquiète toujours des effets néfastes de l'agent orange
Washington, 9 juillet (AVI)

L'opinion américaine et surtout les proches des vétérans américains de la guerre au Vietnam ont encore une fois attiré l'attention publique sur les effets terribles de l'agent orange sur la santé humaine.

Lors de la cérémonie d'inauguration à Washington du mémorial aux soldats américains morts pendant la guerre au Vietnam, M. Micheal Noreby, chargé de la construction de l'ouvrage commémoratif, a fait savoir que nombre d'anciens GI sont morts encore après la guerre "à cause des conséquences de l'agent orange ou du suicide par suite des stress".

Pour sa part, Mme Ruth Coder Fitzgerald, fondatrice du mouvement pour la reconnaissance des vétérans par le Congrès américain, s'est indignée du silence du côté du gouvernement américain sur le sort des GI morts à cause de l'agent orange pendant la guerre au Vietnam. Environ 10.000 GI ayant participé à la guerre au Vietnam touchent les indemnités d'invalidité, mais aucun parmi ceux souffrant des effets de l'agent orange après la guerre.

Plusieurs vétérans de guerre américains accusent l'agent orange d'être à l'origine de leurs maladies. En témoignant les GI souffrir des effets de l'agent orange, l'opinion américaine a réalisé que les produits toxiques largués par les avions américains devraient laissé de graves conséquences sur les populations locales au Vietnam. Ainsi, elle trouvait raisonnable le procès intenté par certaines victimes vietnamiennes de l'agent orange contre des firmes chimiques des Etats-Unis productrices de ce produit à base de dioxine, très toxique. - AVI